En route vers Tokyo avec l’étoile montante de la lutte gréco-romaine, Arvi Savolainen

Né à Lahti en 1998, Arvi Savolainen est l’une des jeunes étoiles les plus brillantes de la lutte finlandaise. Il décrit la lutte comme un sport qui permet de combattre honnêtement son adversaire, et procure aussi un sentiment de conquête personnelle lorsque vous parvenez à le renverser. Arvi, qui a une carrure impressionnante pour son âge, a commencé la lutte quand il était très jeune. Il a été forcé de se remettre en question très tôt, car il a souvent dû lutter contre des garçons plus âgés que lui. Grâce à ses solides adversaires et à son entrainement méthodique, le développement fut rapide, et à 17 ans, il était déjà en tête de sa classe d’âge au niveau international.

Road to Tokyo: Arvi Savolainen

À l’exception des Jeux de 1900, la lutte est sport olympique depuis la première olympiade des temps modernes en 1896. Pour être précis, Arvi pratique la lutte gréco-romaine, l’un des deux types de lutte représentés aux Jeux olympiques. Elle se distingue de l’autre style, la lutte libre, en cela que l’adversaire ne doit pas être saisi en dessous de la taille dans la lutte gréco-romaine. Son nom vient de cette ancienne croyance selon laquelle il s’agissait du style de lutte utilisé dans la Grèce et la Rome antiques.

Au plus haut niveau, seuls les hommes luttent dans le style gréco-romain ; la lutte féminine est une lutte libre dont les règles ont été légèrement modifiées. Les matchs sont organisés dans plusieurs catégories d’âge, les plus importantes étant les cadets (16-17 ans), les juniors (20 ans ou moins), la série U23 et les adultes ou seniors. Les classes de poids dans ces tranches d’âge vont de 42 à 130 kg.

Arvi a lutté dans la catégorie des 97 kg ces dernières années et a gagné pratiquement toutes les récompenses possibles chez les jeunes, avec un titre de Champion du monde dans la catégorie Junior en 2018 et Champion d’Europe et Champion du monde dans la catégorie U23 en 2019. Chez les adultes, toujours dans la catégorie des 97 kg, il a remporté le Championnat nordique en 2018 et 2019 et le Championnat de Finlande en 2019.

La concurrence dans ce sport est rude en Finlande : Elias Kuosmanen, qui s’est également entraîné avec Arvi, fut un adversaire à la hauteur dans la catégorie des 97 kg et représentera la Finlande au tournoi de qualification olympique. Étant donné qu’il n’est possible d’envoyer qu’un seul lutteur par catégorie de poids, Arvi est passé dans la catégorie des 130 kg pour les Championnats de Finlande au début de cette année. Il vise à présent une place dans la catégorie de poids la plus lourde du tournoi de qualification olympique.

Le poids plus lourd de ses adversaires n’a évidemment pas été un obstacle pour Arvi, puisqu’il a une nouvelle fois obtenu le titre de Champion de Finlande. Lors des Championnats d’Europe qui se sont déroulés à Rome en février dernier, il s’est qualifié pour le match pour la médaille de bronze dans la catégorie Poids lourds, même si cette fois il est reparti sans médaille. La lutte n’est pas seulement une question de poids et de force brute. Ce sport exige également de l’endurance, de la coordination, de la puissance explosive et un bon sens de la situation.

Arvi pense aux Jeux olympiques depuis longtemps. Après son titre de Champion du monde junior en 2018, Arvi avait un peu de mal à réaliser ; était-il vraiment le meilleur au monde ? Dans le même temps, les Jeux olympiques se rapprochaient de plus en plus. Selon Arvi, la plus grande qualité des Jeux olympiques est de rassembler le monde entier à travers le sport, quels que soient les autres drames et conflits du moment. La route vers Tokyo n’est ni droite ni facile, mais la flamme de la torche olympique guidera sans aucun doute les pas d’Arvi également à l’avenir.

Road to Tokyo: Arvi Savolainen

#Icepeak #RoadToTokyo2020 #TestedByTopAthletes